Les hackers : les pirates d’aujourd’hui

Le hacking est une pratique qui vise à échanger, vendre et partager des informations personnelles de façon illégale. Le but des pirates informatiques est de prouver qu’ils peuvent percer n’importe quel système informatique.

Qui sont ces pirates informatiques ?

Ce sont des informaticiens qui créent, analysent et modifient des programmes informatiques ou qui utilisent leurs connaissances sur la sécurité informatique pour en rechercher et en exploiter les faiblesses. Ces informaticiens peuvent également créer un cheval de Troie (logiciel malveillant). Tout cela se nomme le Fishing (hameçonnage).

Voici quelques exemples des virus les plus récents et leurs conséquences :

Les virus que je cite ici se situent généralement dans des liens spam.

virus informatique Code binaire/Pixabay
  • Le virus ransomwares :il chiffre des données d’un ordinateur pour ensuite demander une rançon en bitcoin à la victime (Bitcoin : monnaie virtuelle très difficile à tracer).
  • Le virus malwares :il intègre un ordinateur pour le détruire de l’intérieur et le rendre inutilisable.
  • Le virus spyware :c’est un virus espion qui espionne un ordinateur pour ensuite lui voler des données.

Qu’est-ce que le DDOS ?

 Un DDOS est une attaque informatique ayant pour but de rendre indisponible un service, d’empêcher les utilisateurs de l’utiliser.

Les hackers malveillants peuvent commettre des « crimes virtuels » : c’est la cybercriminalité.

Qui sont les cybercriminels ?

Les cybercriminels sont des individus ou des groupes qui tentent de voler des données personnelles ou financières. Tout les intéresse : les cartes de crédit, les banques, les données personnelles, jusqu’aux données sensibles gouvernementales… On parle alors de «cyberattaques».

Une communauté virtuelle : qui sont les Anonymous ?

Masque des Anonymous / Commons wikimedia

C’est un collectif virtuel d’internautes « hacktivistes »et cybermilitants. On sait très peu de choses sur les Anonymous, juste qu’ils veulent nous révéler ce que le monde informatique nous cache (comme le mystère de la zone 51, une base militaire secrète américaine). Le nom « Anonymous » vient d’internautes agissants de manière anonyme dans un but particulier, servant souvent à défendre la liberté d’expression. Quand ils manifestent publiquement, ils portent en général un masque souriant qui représente le visage de Guy Fawkes, un révolutionnaire de la Renaissance, qui luttait contre le roi et le parlement Anglais.

Les hackers ne sont pas tous malveillants. Dans ce domaine, un nouveau métier prend jour : les hackers éthiques.

Qui sont les Hackers éthiques ?

C’est un métier créé pour rivaliser avec les plus grands cybercriminels.En pensant et en agissant comme eux, ils peuvent anticiper les attaques des cybercriminels. Les personnes dotées de ces compétences informatiques ne cherchent pas de travail très longtemps.

Les hackers éthiques peuvent aussi être des lanceurs d’alerte :

Les lanceurs d’alertes sont des personnes qui communiquent dans les médias des informations top-secrètes pour alerter le citoyen sur des questions sensibles. Par exemple, en 2013 Edward Snowden, un informaticien a révélé les détails de plusieurs programmes de surveillance de masse américains et britanniques. Il a rendu publiques des informations classées top-secrètes avec l’objectif de dire au public « ce qui est fait en son nom et ce qui est fait contre lui ». Il a été inculpé et il vit en exil en Russie.

Il existe donc différents types de hackers, des hackers malveillants, et des hackers éthiques. En dépit de leurs différences, ils sont tous des virtuoses en informatique dans le domaine de la programmation et du fonctionnement interne des ordinateurs et des réseaux.

 Milo Menichini

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*