Une brève histoire de la prestidigitation …

Depuis des milliers d’années, la magie nous fait rêver et nous intrigue. Certains l’ont utilisée  pour  nous entourlouper et d’autres pour nous émerveiller.

Les premiers écrits de prestidigitation remontent à l’Antiquité plus précisément chez les Grecs et les Romains. A cette époque, la magie et la sorcellerie étaient très liées. Les magiciennes utilisaient principalement des amulettes, des tablettes et toute sorte d’objet. Elles pouvaient tout aussi bien provoquer le bien, la chance que le malheur voire la mort. Bien évidement, cela relevait du mystique.

Le premier écrit à avoir été retrouvé date d’environ 2000 ans avant JC, nommé le « Papyrus de Westcar ». Dans ce texte, le magicien Dedi de Dedsnefu tranche la tête d’un canard et d’un pélican avant de les reconstituer.

En Grèce, au VIe siècle av. J.-C ont été retrouvés des vases truqués permettant de les remplir et de les vider à volonté.

De nombreux autres tours sont apparus dans ces années-là comme les jeux des gobelets, le mangeur de sabre ou les cracheurs de feu.

Cependant, au Moyen âge, l’Eglise dénonce la pratique de la magie et décide d’exécuter ceux qui en font, sous prétexte qu’ils pactisent avec le diable. Malgré cela, l’art de la magie se développe petit à petit et les jongleurs, les troubadours commencent à vivre grâce à elle.

Un grand magicien : Jean-Eugène Robert-Houdin

Il révolutionna la magie au 19ème siècle et inventa la magie moderne. Il est à l’origine de presque tous les « grands trucs » de la magie moderne. Timothée Bapteste

Les premiers écrits de prestidigitation remontent à l’Antiquité plus précisément chez les Grecs et les Romains. A cette époque, la magie et la sorcellerie étaient très liées. Les magiciennes utilisaient principalement des amulettes, des tablettes et toute sorte d’objet. Elles pouvaient tout aussi bien provoquer le bien, la chance que le malheur voire la mort. Bien évidement, cela relevait du mystique.

Le premier écrit à avoir été retrouvé date d’environ 2000 ans avant JC, nommé le « Papyrus de Westcar ». Dans ce texte, le magicien Dedi de Dedsnefu tranche la tête d’un canard et d’un pélican avant de les reconstituer.

En Grèce, au VIe siècle av. J.-C ont été retrouvés des vases truqués permettant de les remplir et de les vider à volonté.

De nombreux autres tours sont apparus dans ces années-là comme les jeux des gobelets, le mangeur de sabre ou les cracheurs de feu.

Cependant, au Moyen âge, l’Eglise dénonce la pratique de la magie et décide d’exécuter ceux qui en font, sous prétexte qu’ils pactisent avec le diable. Malgré cela, l’art de la magie se développe petit à petit et les jongleurs, les troubadours commencent à vivre grâce à elle.

Un grand magicien : Jean-Eugène Robert-Houdin

Il révolutionna la magie au 19ème siècle et inventa la magie moderne. Il est à l’origine de presque tous les « grands trucs » de la magie moderne.

Timothée Bapteste

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*